top of page
Rechercher

Pourquoi se mettre au tri sélectif ?

Dernière mise à jour : 27 juin 2023

Particuliers ou Professionnels, le tri sélectif ce n'est pas uniquement une démarche de respect des lois.


C'est aussi, entre autre, limiter l’impact environnemental (économie des ressources naturelles, limitation des pollutions, etc) et économique (réduction des frais de traitements, de logistique et de fabrication, ...).


Quelle couleur pour quelle matière ?

En terme de tri sélectif, les couleurs que l’on rencontre le plus sont :

Couleurs

Types de Déchets

Vert

Verre (bouteilles, pots, bocaux, etc)

Jaune

Plastique (emballages, bouteilles, etc) mais aussi carton et papier (hors lieux de travail)

Bleu

Papier, Journaux, Carton, ...

Gris ou Noir

Déchets "classiques" qui ne vont pas dans les autres poubelles.

Pour les déchets spécifiques, comme les équipements électriques et électroniques, les piles, les ampoules, les textiles, etc, ils sont en général à transporter chez un collecteur spécifique ou à déposer dans des bacs de collecte prévus à cet effet.

sélection de poubelles de tri sélectif  de chez Médial
sélection de poubelles de tri sélectif

Comprendre la notion de tri à la source.

« Le tri à la source est une opération de séparation des différents déchets, par les producteurs, au moment de leur production. »


Plus simplement, il faut séparer chaque type de déchets en les jetant.

S'en suit une collecte séparée afin que le flux de déchets soit conservé séparément en fonction de sa nature pour en faciliter le traitement (réutilisation, recyclage ou valorisation).

Certains déchets peuvent être collectés ensemble (ex : différents types d’emballages ménagers) et seront triés par le collecteur ou par une plateforme de tri.

C’est ce qu’on appelle le tri industriel des déchets.

Cependant, le coût de ce tri se répercute sur la facture des producteurs de déchets.


Pour les particuliers:

« En tant que producteur de déchets, les ménages doivent se conformer aux indications données par la collectivité en charge de la collecte des déchets ménagers de la commune de résidence. »


Les biodéchets :


À partir du 1er Janvier 2024, l’État va élargir le tri sélectif des biodéchets à tous les foyers. Il reviendra alors à chaque collectivité de proposer des solutions de collecte.


Les biodéchets comprennent :

  • Les déchets alimentaires ou déchets de cuisine (reste de repas, ou de préparation, produits périmés ou non-consommés).

  • Les déchets issus de l’entretien des jardin aussi appelé déchets verts (feuilles mortes, tontes de pelouse, haies, brindilles, déchets issus de l’élagage, …)

La collecte séparée des biodéchets, consisterait alors à demander aux habitants de trier leurs déchets alimentaires et verts, dans une poubelle individuelle, une borne collective, ou encore d’utiliser des points de compostage domestiques ou partagés.

"Les biodéchets seront à séparer du verre, du plastique, des emballages et du reste de la poubelle selon l’article L541-21-1 du code de l’environnement."


Pensez à faire votre tri
Pensez à faire votre tri

La tarification incitative :

L’État souhaite poursuivre le déploiement National de la tarification incitative pour l’enlèvement des déchets ménagers, déjà mise en place dans certaines communes depuis la fin des années 1990.

"La tarification incitative consiste à limiter la production de déchets en ne facturant à l’usager que les déchets qu’il produit."

Ce qui expliquerait alors l’un des intérêts d’appliquer le tri sélectif chez soi. C’est au maire de la commune ou au président du groupement de collectivités territoriales de fixer par arrêté : les modalités de collectes et les dispositifs de financement de la collecte des déchets ménagers (taxe ou redevance).

L’intérêt du tri sélectif pour les particuliers :


Le tri sélectif dans les foyers permet de respecter la législation française et les modalités imposées par les collectivités en charge de la collecte des déchets.

Même si les moyens de collecte diffèrent en fonction des collectivités (poubelles individuelles, bornes collectives, apport volontaire ...), posséder par exemple plusieurs bacs de tri dans sa cuisine permet de gagner du temps et de se faciliter la tâche au moment d’aller les jeter ses poubelles.

De plus, si la tarification incitative est déjà mise en place dans votre commune, le tri sélectif vous permet également d’économiser sur vos factures.

Le bois, le métal, le papier ou le plastique peuvent être rachetés.

N’hésitez pas à vous renseigner sur les conditions d’achat des entreprises aux alentours de chez vous. (Ex. Véolia reprend les vieux papiers, cartons et métaux, les férailleurs reprennent les métaux, …).


Pour les professionnels :

La loi :

Selon la loi française article L541-2 du code de l’environnement : "chaque entreprise étant responsable de tous les déchets qu’elle détient et produit, doit garantir une gestion de déchets conforme à la réglementation".

Le terme « gestion de déchets » comprend toute activité participant à l’organisation de la prise en charge des déchets depuis leur production jusqu’à leur traitement final.

Depuis 2016, les professionnels :

  • dont les déchets sont collectés par un prestataire privé,

  • dont les déchets sont collectés par le service public mais produisent plus de 1100 Litres par semaines

Ont pour obligation de trier 5 types de déchets (appelé tri 5 flux) :

papier/carton, métal, plastique, verre et bois.

Au 1er janvier 2025, les textiles seront également à compter dans la liste d’obligation.

Mieux jeter ses déchets
Exemple de tri

De plus, les structurent qui regroupent plus de 20 personnes doivent également respecter l’obligation du tri 5 flux, si la majorité de leurs déchets est composée de papiers de bureau.

En ce qui concerne le tri des biodéchets par les professionnels, depuis le 1er janvier 2012, les personnes qui produisent ou détiennent une grande quantité de biodéchets ont l’obligation de les trier et de les faire valoriser dans des filière adaptées.


Conformément à la loi contre le gaspillage et l’économie circulaire, l’obligation s’applique depuis le 1er janvier 2023 à tous les professionnels produisant plus de 5 tonnes de biodéchets par an.

Au 1er janvier 2024, cette obligation sera étendue à l’ensemble des acteurs professionnels sans seuil minimum.


À défaut, les entreprises ne correspondant pas à ces critères (ex : petits commerces) peuvent être desservies par le service public de gestion des déchets et doivent alors se conformer au tri imposé par la collectivité.

Néanmoins, si l’offre proposée par la collectivité, ne permet pas à l’entreprise de respecter ses obligations de tri, elle se doit de trouver un prestataire de gestion des déchets pour la collecte (entreprise spécialisée).

Les acteurs de la construction/démolition sont soumis depuis 2021 à l’obligation de tri 7 flux (papier/carton, plastique, verre, bois, métal, fractions minérales et plâtre).


Comment gérer le tri ?


C’est à l’entreprise d’instaurer des solutions de collecte sélectives, y compris pour les déchets qui ne sont pas traités sur place.


Elle peut :

  • soit trier directement avec 5 bacs dédiés (papier/carton, métal, plastique, verre et bois),

  • soit mettre l’ensemble des déchets dans une seule benne à condition de les stocker séparément des autres déchets (alimentaires par exemple). C’est ensuite le prestataire de collecte des déchets (privé ou public) qui se charge d’amener ces poubelles dans un centre de tri.

Exemple de benne à ordures
Exemple de benne à ordures

Dans tous les cas, le prestataire qui collecte les poubelles fournit annuellement une attestation de collecte et de valorisation des 5 flux de déchets.

Pour les autres types de déchets, c’est au professionnel de faire en sorte que l’ensemble des déchets qu’il produit soient correctement traités.

C’est à lui de mobiliser les prestataires et les filières de tri qui sont en capacité de gérer chacun de ces déchets.



Les intérêts ?


Le respect des lois n’est pas le seul intérêt du tri sélectif en entreprise. Le recyclage permet de réduire considérablement ses déchets. Le fait de séparer déchets recyclables ou non permet d’en réduire le volume.

Le tri sélectif permet, lui, de réduire le coût de gestion des déchets grâce à la réutilisation ou la revalorisation de ces derniers.

Dans l’industrie, en général, on regarde ses propres consommations de matières premières, afin d'en réduire le coût et d’éviter de payer 2 fois : lors de l’achat de matière et lors de l’achat de prestations d’enlèvement des déchets.

Des ententes peuvent être mises en place, en effet, les déchets des uns peuvent devenir un ressource pour un site voisin. Il s’agit d’un des aspects du concept d’écologie industrielle, entrant dans le concept d’économie circulaire.

De plus, la mise en place du tri sélectif est un bon moyen de mobiliser son personnel autour d’une politique éco-responsable et de soutenir une démarche RSE (responsabilité sociale des entreprises).

Les sociétés utilisant ce mode de traitement des déchets peuvent alors montrer qu’elles sont engagées dans la protection de l’environnement et par la même occasion véhiculer une bonne image.

Pour les informations transmises dans cet article, les sources utilisées sont le site du ministère de la transition écologique, le site du gouvernement et des sites de collectivité.

Lavamat34 peut vous accompagner dans l’achat de bornes de tri sélectif. Grâce à nos fournisseurs, nous disposons d’une large gamme de bornes et poubelles. N’hésitez pas à nous contacter pour plus de renseignements !


30 vues0 commentaire

Comments


bottom of page